Biographie

                             Armand Bérart

 

Francilien de naissance et vendéen d’adoption, Armand Bérart est étudiant en Histoire, passionné de Littérature depuis l’enfance et a été acteur bénévole au Puy du Fou pendant de longues années.

En 2016, à 22 ans, il publie le premier tome d’une saga d’inspiration historique se déroulant à la fin du XVIIIe siècle : « Le Roman de La Durbelière », un hommage aux ruines romantiques de la demeure natale du généralissime Henri de La Rochejaquelein et haut lieu des guerres de Vendée.

La parution de son premier roman coïncide avec la création de l’association de La Durbelière au printemps 2017, qu’Armand Bérart rejoint, pour contribuer à la sauvegarde de ce château situé en Deux-Sèvres en faisant vivre ce site chargé d’Histoire par des animations régulières. La première de ces manifestations eut lieu le 29 août 2017 proposait à un public venu nombreux de redécouvrir les événements conduisant au soulèvement vendéen de 1793 à Saint-Aubin-de-Baubigné. Armand Bérart interprétait à cette occasion le rôle d’Henri de La Rochejaquelein déclamant sa célèbre harangue à cheval devant les ruines de La Durbelière.

A l’automne 2017 Armand Bérart entreprend de créer sa propre maison d’édition « Le Lys et le Lin », initialement destinée à la publication de ses romans.

Le premier cycle de la saga : « Cybèle et Bellone, les Jeux de l’Amour et de la Guerre » conduit le lecteur à suivre les aventures de la famille de Rorthais, de la vie paisible de son logis bas-poitevin aux méandres de la Cour de Versailles, en passant par les contrées sauvages de l’Amérique et une Allemagne déchirée par les rivalités entre puissances, à travers les amours contrariées et les intrigues courtisanes des derniers feux de la société d’Ancien Régime.

Le deuxième cycle : « Eleuthéria et Thanatos, la Liberté ou la Mort » plonge les personnages dans la tourmente révolutionnaire et les guerres de Vendée, avec la parution du  troisième tome de cette saga en juillet 2018.

Depuis septembre 2018, Armand Bérart est animateur de l’émission littéraire hebdomadaire « Au Cœur du Livre » sur DIG radio, à Montaigu, afin de faire partager sa passion des livres.

Richard Lueil 

 

Né en 1969 quelque part sur la frontière de la Vendée et des Deux-Sèvres, Richard Lueil se passionne pour l’Histoire depuis l’âge de 20 ans. Gestionnaire de formation, il est employé en logistique dans une entreprise de ce Bocage qu’il aime tant. Auteur de plusieurs articles sur les Guerres de Vendée depuis les années 2000 pour diverses revues associatives, il anime depuis 2010 ce qui est peu à peu devenu un blog de référence sur le sujet, intitulé « Chemins secrets », où le grand public peut goûter à une multitude de faits méconnus concernant les guerres de l’Ouest, s’appuyant sur un dépouillement minutieux des archives.

Aux côtés de son épouse Nadine, qui anime un blog tout aussi spécialisé pour cette période : « La Maraîchine normande », le travail de cet infatigable passionné qu’est Richard Lueil se caractérise par une approche la plus exacte possible des événements, quadrillant chaque mètre carré de terrain, chaque chemin, chaque ferme incendiée et chaque lieu de sépulture.

Il ne se destinait pas à devenir romancier, mais un beau soir, l’envie de raconter une histoire à ses amis fut plus forte que le désir de travailler sur les archives comme il en avait l’habitude. Poussé par son entourage, il se décide à publier ce qui constitue son premier roman : « Le Souterrain au Trésor : un mystère des guerres de Vendée », proposant au public de partir en quête d’un trésor oublié au cœur du pays Cerizéen, une fiction dans laquelle Richard Lueil peut mettre à profit les connaissances accumulées par ses incalculables heures de travail passées sur les archives.