Le Chant du Cygne – Clotilde Collette

16,00

« Pars en croisade, Magda de Montalba. C’est uniquement à Jérusalem que tu seras lavée de tes péchés… »

Que signifie ce sentiment qui fait apparaître le Roi Baudouin IV de Jérusalem dans chaque pensée, chaque regard, chaque parole ? Magda n’avait jamais ressenti cette étrange émotion auparavant. Elle qui a toujours haï et redouté les hommes avant son arrivée en Terre Sainte, voilà qu’elle éprouve un flot d’affection pour ce jeune roi… Affection ou amour ? Elle se l’était pourtant interdit ! Elle pourrait en avoir peur, mais non. Ce nouveau sentiment est rassurant et ne procure que de la paix à son âme. Est-ce réciproque ? pense-t-elle soudain.

Consumé par la lèpre et face au péril que fait peser l’armée du sultan Saladin aux portes de son royaume, Baudouin partage-t-il cet amour? ou ne voit-il en Magda qu’une pauvre gueuse qui a besoin d’aide ? Non. Penser ainsi la fait souffrir. Si Baudouin ne l’aimait pas, il lui aurait refusé l’entrée dans ses appartements pour tenter d’apaiser le mal qui le ronge.

C’est alors qu’elle donnerait n’importe quoi pour entendre le Roi lui dire qu’il l’aime… Elle se reprend ; c’est impossible. Qui voudrait l’amour d’une gitane ?

Catégorie :